Améliorer la délivrabilité de vos emailings

L’importance de l’adresse d’envoi et sa configuration

Les filtres anti spam sont de plus en plus féroces (ce qui est plutôt une bonne chose pour ceux qui sont fatigués d’avoir leur boite mail remplie d’emails non sollicités), et les méthodes pour repérer un spam potentiel de plus en plus élaborées. En effet, les boites mail, lorsqu’elles reçoivent un email, ne vont pas le livrer tout chaud dans la boite de réception du destinataire, mais vont se livrer à une inspection minutieuse de son contenu, de son objet, de son expéditeur, de l’adresse IP qui a servi à envoyer cet email et de tout un tas de caractéristiques. Et lorsqu’il s’agit d’une newsletter, la suspicion de la boite mail du destinataire est d’autant plus grande. Le serveur du destinataire sait lorsqu’il s’agit d’une newsletter, car les liens dans l’email ont été remplacés par d’autres liens (c’est la seule méthode pour suivre les clics), et ils ne sont pas envoyés par le serveur que vous utilisez lorsque vous envoyez via votre boite mail habituelle, mais par des serveurs d’envois en masse.

C’est pour cette raison qu’ont été créés les DKIM, SPF et DMARC, qui sont des informations que vous allez pouvoir ajouter dans le paramétrage de votre domaine (ce qui se trouve après le @ dans votre adresse mail). Ajouter ces informations à votre domaine va permettre à votre adresse mail de montrer patte blanche et certifier à votre destinataire que cet email a bien été envoyé par vous et pas par quelqu’un qui se fait passer pour vous. Une newsletter ne contenant ni DKIM ni SPF a beaucoup moins de chance d’arriver dans la boite de réception de son destinataire.

Par contre comme le réglage va se faire sur l’ensemble du domaine (ce qu’il y a après le @), cela qui veut dire que cela ne peut être fait que sur un domaine que vous possédez (une adresse du type email@monsite.fr), et qu’il est impossible de faire ce réglage sur des boites mails génériques du type gmail, wanadoo, orange, hotmail etc. C’est pourquoi il est très fortement recommandé d’envoyer des newsletters via une adresse qui vous appartient, et correctement configurée. L’achat d’un nom de domaine avec une ou plusieurs adresses email coûte de moins en moins cher (à partir de 1€ par mois environ).


En résumé, voici le meilleur dispositif :
pour les correspondances (mails à l’unité) : Créer votre serveur d’envoi dans les paramètres de Bob
pour les e-mailings : si vous disposez d’une adresse professionnelle il faut la déclarer. Si ce n’est pas le cas, on peut vous aider.

Le contenu de la newsletter

Cliquez ici pour voir notre article qui vous donne 10 précieux conseils pour être sûr de faire une mauvaise newsletter

 

bobelweb has written 164 articles