Difficile d’expliquer à un programmateur quel genre de musique on fait, surtout quand on est pas trop versé sur les étiquettes et que l’on pratique une sorte de jazz-core-métal influencé par la musique hongroise. Le plus simple reste encore la preuve par le son.

Pourquoi le streaming ?

Afin que votre groupe soit bien repéré au moment où vous allez démarcher des salles, il est une règle d’or à respecter : occuper le terrain en proposant d’écouter sa musique en streaming. Et autant l’on pourrait vous conseiller plus de sobriété dans d’autres rubriques de ce petit guide du bookeur intergalactique, autant ici, la diffusion de masse de votre musique sur une multitude de plateformes différentes ne pourra que vous aider à toucher le plus de gens possibles. Cependant, un compte Soundcloud vous permettra de publier des morceaux et d’obtenir des liens privés. Envoyez ca à un programmateur et il sera (peut-être) honoré d’écouter en avant-première votre disque. Alors, bien sûr, on pourrait penser que le streaming pourrait être un frein au téléchargement, mais voici un petit article très intéressant qui arrive à faire la part des choses sur le sujet

I5-2

Des plateformes dans tous les sens

Cependant, toutes les plateformes ne fonctionnent pas de la même façon, et il est important de commencer par bien identifier les règles qui président à leur utilisation. YouTube, SoundClound, Bandcamp, Deezer, LastFm, Reverbnation, les plus méconnus The Sixty One ou Noomiz, une véritable jungle dans laquelle cet article de TeaMs pourrait être votre guide ! D’autant qu’ils vous y causent aussi de Viinyl, dernier né des services de diffusion au potentiel énorme.

Vendre sa musique en digitale

Si vous souhaitez non pas faire la promotion de votre groupe mais carrément basculer sur la vente de votre musique au format digital (ce n’est d’ailleurs pas incompatible, hein), cet article de DBTH fait le point sur le sujet de manière relativement claire, en vous expliquant que si la distribution en direct demeure relativement inaccessible pour un groupe indé, reste toujours la solution des agrégateurs tels que TuneCore ou iMusician.

I5-3