Le rock, c’est l’aventure. Ok. Mais même quand on part à l’aventure, mieux vaut préparer un minimum son voyage pour s’éviter un rapatriement en urgence aux frais de la famille, et encore, si elle accepte de payer pour cette dépanneuse venue chercher votre camion en panne au bord de la nationale 72. Gérer son groupe, c’est un peu comme gérer son entreprise, au fond, et c’est pour ça qu’il vaut mieux anticiper un maximum l’aspect financier de votre tournée pour ne pas se retrouver à perdre trop de sous, sans parler d’en gagner.

L’addition, s’il vous plait

III1-2On ne dirait pas comme ça, mais partir en tournée avec son groupe, ça coûte des sous. Certains sites comme Rock The Music Business vous ont ainsi préparé une petite liste des frais à prévoir dans la colonne dépense. Certaines charges comme la nourriture et le logement pourront être effectivement prises en charge par les différents lieux qui vous accueillent sur 04la route (voir notre fiche sur l’Hospitality Rider ici), mais mieux vaut prévoir un budget de secours pour ne pas se retrouver en rade le cas échéant. Et du reste, vous aurez toujours des frais incompressibles liés aux transports, aux salaires des musiciens et de l’équipe technique qui vous accompagne, et bien sûr aux days off, ces jours de creux dans votre tournée où vous devrez en toute logique vous débrouiller par vous-même. Un petit conseil supplémentaire : sans pour autant jeter votre argent par les fenêtres, ne rognez pas sur des dépenses essentielles, une tournée est longue et vous n’irez pas au bout de votre talent si vous êtes crevé et affamé au bout de deux jours parce que vous avez décidé d’éviter les autoroutes et les repas du midi.

Voilà pour un petit résumé des lignes de dépense à prévoir :

  • Salaires (et pour tout connaitre du système de l’intermittence, c’est par ici )
  • Transports : la location du moyen de transport, mais aussi les frais de kilométrages (à calculer sur GoogleMaps ou Mappy en fonction de votre type de véhicule) et quelques frais annexes à prévoir… On n’est jamais à l’abri d’une amende ou d’une panne !
  • Per diem : à chaque day off, vous devrez être capable d’assurer la subsistance et le logement de chaque membre du groupe ou de votre équipe.
  • Frais de fabrication du merchandising
  • Frais spéciaux (une colonne fourre-tout pour les urgences… Pensez-y tout de même).

Touche pas au grisbi

Tourner, ça coûte cher, heureusement, il y a aussi des éléments qui peuvent être source de revenus pour votre groupe en tournée, et qui vous permettront d’équilibrer plus ou moins votre budget : outre les revenus liés à votre merchandising (voir notre article sur le sujet ici), qui peuvent souvent vous sauver la mise si vous réussissez votre coup, votre rentrée d’argent principale sera bien entendu le montant du cachet que vous aurez négocié avec chaque lieu qui vous accueille sur votre tournée. La plupart du temps, ces derniers ne rémunéreront pas individuellement chaque membre de votre groupe, mais vous proposeront un cachet global à vous répartir ensuite. Le site ComCom vous permettra (peut-être) d’y voir un peu plus clair sur le salaire d’un musicien et le système de l’intermittence. Sinon, il y a aussi www.assistant-juridique.fr !

Envoyer des sioux

III1Pas évident tout de même donc d’équilibrer son budget de groupe et de s’en sortir financièrement, surtout si vous tentez de vivre de votre musique et d’embaucher légalement tout le monde. Vous pouvez éventuellement vous tourner vers un système de financement participatif (aussi appelé crowdfunding), mais attention à ne pas envoyer des demandes de financement dans tous les sens et sans vraie raison valable (production d’un album, participation aux frais d’une grosse tournée), ce serait anti-productif et vous risquez, à force, d’épuiser vos sources de financement et de ne plus trouver de répondant quand vous en aurez vraiment besoin. Monprojetmusique.fr résume d’ailleurs plutôt bien le sujet et vous conseille au passage le site www.kisskissbankbank.com, le plus utilisé dans le monde de la musique. Une autre source de financement alternative de votre projet demeure l’obtention de subventions plus ou moins institutionnelles, auprès du CNV, de la région, etc. Ulule.com vous aide (un peu) à répertorier les différentes structures et les modes d’obtention de ces aides précieuses pour assurer l’avenir financier de votre projet.